Bonjour a tous!

Alors le mieux est de cueillir du thym sauvage pour réaliser cette recette sinon vous pouvez toujours vous en procurer dans le commerce.

- Verser 1 litre d'eau bouillante sur 100g de thym (feuilles et tiges) et laisser infuser 12h

- Filtrer pour récupérer le liquide, ajoutez-y 1 Kg de sucre et faire cuire a feux doux pendant 1h

- Ecumer et mettre en bouteille une fois le sirop refroidi

Et voila!

J'ai tout plein de thym en contrebas de la yourte...Bon aujourd'hui il pleut donc pas l'idéal pour une cueillette mais des que le temps me le permettra j'irai en cueillir pour confectionner mon p'tit stock de sirop pour l'hiver!

Cet été nous avons été malade et nous avions acheté du sirop de thym de marque "weleda" qui s'est avéré trés efficace contre notre toux persistante..Donc autant se le faire soi-meme..

C'est bon , c'est naturel, et c'est pas cher!

Les Vertus du Thym

Plante méditerranéenne,par excellence, le thym pousse sur les terrains rocailleux arides. Son odeur caractéristique, qui le rend indispensable à la cuisine, es due à la présence, dans des glandes microscopiques, d’une huile essentielle riche en phénols, notamment en thymol. Le thym est bien connu pour son activité antiseptique contre les micro-organismes (champignons, levures, bactéries).

Il agit aussi comme antispasmodique et décontractant musculaire. L’extrait de thym contribue à apaiser les voies respiratoires supérieures, lorsque l’inflammation s’accompagne de toux, notamment en cas de quintes sèches.

Le thym en cuisine : Le fameux «bouquet garni» contribue, disait-on, à faciliter la digestion de tous les plats lourds et copieux. Utilisez des feuilles si le thym doit rester dans la préparation, une branche entière dans une soupe ou un ragoût.

Quelques brins suffisent pour parfumer tout un plat. L’ami des "petits maux"

• En période d’épidémies, et pour se prémunir de la grippe, du rhume, de l’angine ou des rhumatismes, il s’utilisait jadis en décoction dans l’eau du bain : déposez 2 à 3 poignées de thym dans un gant de toilette, fermez avec une ficelle. Jetez le gant

dans une casserole contenant un litre d’eau. Laissez bouillir cinq minutes. Versez

l’infusion et le gant dans l’eau du bain (se frotter avec le gant rempli de thym est également très agréable). Sortir après 20 minutes, se couvrir et s’allonger un moment.

• En cure au printemps et à l’automne, il permet de prévenir les infections ou les allergies liées au rythme des saisons : une infusion, (2 pincées

de thym par tasse) le matin à jeun, en lune descendante, pendant sept jours. En inhalation, il dégage les voies respiratoires. En gargarisme, il combat très efficacement la mauvaise haleine.

Beauté/Bien-être

• Il était autrefois très apprécié en «parfum stimulant et fortifiant» que les anciens versaient dans leur bain.

• On en faisait aussi une huile de massage réputée :

20 gr de thym à laisser macérer neuf jours dans 30 cl d’huile végétale (olive, tournesol, ou autre) Filtrez et mettez en bouteilles.

• Les anciens affectionnaient aussi beaucoup l’eau florale de thym : portez à ébullition 20 gr de thym dans 1/4 de litre d’eau de source. Quand l’eau bout, retirez du

feu, laissez infuser minimum 20 minutes puis filtrez. Mettez en bouteille (toujours conserver au réfrigérateur et jamais plus de six jours). Pour visage et cou (purifie, éclaircit, tonifie et assainit la peau). Ou encore : encens (sur charbon à brûler pour purifier et assainir 1 pièce), huile de thym pour la cuisine. Attention, le thym augmente la tension, pas recommandé pour les hypertendus!