Lorsque nous avons parlé de l'arbre de la connaissance du bien et du mal , tu as appris que tout ce qui a pris une forme matérielle n'est visible et perceptible que parcequ'il est sorti de l'unité parfaite, de l'équilibre parfait. Depuis cette séparation, tout aspire à retrouver cette unité, cet équilibre. " Equilibre" signifie le repos parfait, l'immobilité.

Par contre, " Etre devenu quelque chose" - donc la création visible et tangible- veut dire; sortir de cet équilibre puis aspirer à la retrouver, ce qui équivaut à une agitation constante, à un mouvement perpétuel. Si ce mouvement continuel cessait un seul instant, la création entière se transformerait d''un seul coup en une énergie spirituelle, c'est à dire qu'elle serait matériellement détruite.

41_arbre_de_vie_2_110_x_90_cm_n

Toutes les énergies, toutes les forces dans l'univers sont des mouvements qui , partant d'un point- leur propre point central- radient, s'étendent et se propagent en vagues circulaires, se traduisent par une pulsation, par des vibrations. Ces magnifestations ne cessent que si les forces sorties de l'équilibre retournent à l'état originel, dans l'unité divine. L'état originel est donc cet état dans lequel cesse toute magnifestation matérielle. Dans son essence la plus profonde, la matière est aussi un mouvement et lorsque ce mouvement cesse, la matière cesse d'éxister. Tant que le monde matériel de trois dimensions existera, il sera régi par sa loi immuable de l'agitation et du mouvement.

Le fait que la force créatrice se magnifeste à tous les niveaux des innombrables possibilités signifie qu'il existe une quantité incalculable de vibrations, de longueurs d'ondes, de formes d'ondes, de fréquences différentes correspondant à ces niveaux. Mais tant que nous sommes dans un corps aux moyens limités, nous ne pouvons en percevoir qu'une partie avec nos organes des sens. Qu'une forme de vibration nous apparaisse comme une " énergie " immatérielle ou comme une " matière " dépend de l'idée, de l'impression que nous avons d'une chose qui n'est autre que "mouvement", "vibration", "fréquence". Plus les vibrations sont courtes et moins nous les ressentons comme une matière. Aux vibrations qui sont transmises à notre conscience par nos organes des sens , nous donnons des noms qui correspondent à nos sensations : matière , son , électricité, chaleur, goût, odeur, lumière ; aux énergies et radiations supérieures et immatérielles que nous ne pouvons recevoir que par nos centres cérébraux et nerveux : ondes de pensées, ondes d'idées ; puis toujours plus haut, aux rayons et fréquences pénétrant plus profondément jusqu'aux fréquences suprêmes pénétrant tout de la force créatrice divine : la vie elle même ! Nous ne pouvons appréhender ces fréquences que comme état de conscience.

C'est ainsi que l'univers est animé par une variété infinie et inimaginable de vibrations, de l'onde la plus courte à la plus longue.

wmap_inflation_univers

Toutes les formes de la création, depuis les corps célestes jusqu'aux êtres unicellulaires, sont les résultats des différentes formes de ces radiations. Que nous le sachions ou non, nous vivons en leur milieu.

En allant encore plus loin , ce sont ces radiations et ces énergies qui nous ont formés et édifiés et qui sont constamment actives dans notre corps, notre âme et dans tout notre être. L'univers entier se compose de ces diverses vibrations .

Nous l'appelons l'Unité, Dieu ou encore la Conscience absolue, le Principe Intelligent de l'Univers, peut importe le nom qu'on lui porte , il est la source de ces vibrations créatrices.

Cette source est au-dessus de tout ce qui est magnifesté, elle repose en elle même dans un équilibre absolu sans temps ni espace en pénétrant les formes matérielles pour les animer et leur donner vie.

Autrement dis et avec des mots pour que notre intellect puisse comprendre il existe une vérité relative et une vérité absolue dans ce monde de dualité de 3ème dimension.

La vérité relative correspond à la manière dont les phénomènes nous apparaissent, avec des caractéristiques indentifiables .

La vérité absolue correspond à l'absence d'existence propres des caractéristiques, ce qui implique que la nature utilime des phénomènes, la vacuité, est au delà de toute description et de tout concept.

Bien entendu à chacun sa vérité, selon son niveau de conscience et de perception... le libre arbitre est toujours présent au plus profond de chacun...

" Connais toi , toi même et tu connaîtras l'univers et les Dieux " ...